Ajouter cette session à mon agenda personnel

A l'occasion de SIG 2015, le 7 octobre à partir de 14H00, nous avons été très heureux d'accueillir 3 grands témoins qui ont partagé avec nous leurs passions, leurs visions et leurs enthousiasmes. Découvrez ici ces 3 personnalités :


Jean-Christophe Rufin, écrivain, médecin, diplomate français et membre de l’Académie française

Ajouter cette session à mon agenda personnel

A l’occasion de la conférence francophone Esri SIG 2015, Jean-Christophe Rufin, écrivain, médecin et diplomate français, est venu partager avec nous ses multiples passions, ses engagements et son enthousiasme où la dimension géographique et sa relation au territoire trouvent une place toute particulière.

Médecin de formation, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, engagé très tôt dans le mouvement humanitaire, Jean-Christophe Rufin a accompli de nombreuses missions, de l’Afrique de l’Est à l’Amérique centrale, de l’Asie du Sud-Est au sous-continent indien.

Depuis 1977, il a effectué de nombreuses missions de terrain (Nicaragua, Érythrée, Soudan, Philippines...). Il a été Viceprésident de Médecins sans frontières et Président d’Action contre la Faim. Il est membre du comité français de l’association Human Rights Watch. Il a par ailleurs exercé des responsabilités dans divers cabinets ministériels. Il a à ce titre occupé les fonctions de Conseiller auprès du secrétaire d’État aux Droits de l’homme, d’Attaché culturel et de coopération au Brésil et de Conseiller auprès du ministre de la Défense, chargé des opérations de maintien de la paix. Il a été nommé en 2007, ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie.

Écrivain, il a d’abord publié des essais politiques : Le Piège humanitaire (1986), L’Empire et les nouveaux barbares (1992), L’Aventure humanitaire (1994). Il se consacre depuis plus de 10 ans à l’écriture de romans. Plusieurs d’entre eux ont été couronnés par les plus grands prix et sont devenus des classiques : L’Abyssin (1997), Les causes perdues (1999, prix Interallié), Rouge Brésil (2001, prix Goncourt), Globalia (2004), La Salamandre (2005).

Depuis juin 2008, il est membre de l’Académie française où il occupe le fauteuil d’Henri Troyat. En avril 2013, il publie aux éditions Guérin (Chamonix) le récit de son chemin de Compostelle : Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi, récompensé par le prix Nomad’s. Le collier rouge est, lui, paru en 2014 aux éditions Gallimard comme son dernier roman, Check-point, publié au printemps 2015.


Denise Pumain, Géographe, Professeur d’université et spécialiste de la géographie urbaine

Ajouter cette session à mon agenda personnel

Denise Pumain, Géographe, Professeur d’université et spécialiste de la géographie urbaine
Le 7 octobre 2015 après-midi, à l’occasion de la conférence francophone Esri SIG 2015, Denise Pumain, Géographe, Professeur d’université et spécialiste de la géographie urbaine est venue partager sa passion et est intervenue sur le thème « La durabilité de l’urbanisation mondiale : un point de vue de géographe ».

Denise Pumain est Professeur de géographie à l’Université Paris I, membre senior de l’Institut Universitaire de France, membre fondateur de l’UMR Géographie-cités et a dirigé le GDRE S4 (Spatial Simulation for Social Sciences) de 2006 à 2013.

En 1996, Denise Pumain fonde la première revue électronique en sciences sociales : Cybergeo, European Journal of Geography (http://cybergeo.revues.org).

Spécialiste de l’étude comparative des réseaux urbains, en Europe et dans le monde, elle développe une théorie évolutive des systèmes de villes et leur simulation par des modèles dynamiques (collaborations interdisciplinaires internationales pour les modèles d’auto-organisation et les systèmes multiagents appliqués aux systèmes complexes).

Egalement Présidente de la Commission de Géographie urbaine de l’Union Géographique Internationale (1992-2000), elle dirige la collection « Villes » aux éditions Anthropos-Economica.

Denise Pumain est aussi membre de l’Academia Europaea (1995), Docteur Honoris Causa de l’Université de Lausanne (2003) et de Liège (2011), prix International de Géographie Vautrin Lud en 2010, membre correspondante de l’Académie des Sciences autrichienne (2010), Corresponding Fellow de la British Academy (2012). Elle a également reçu les distinctions de Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur (1999), d’Officier de l’Ordre Nationaldu Mérite (2010) et d’Officier de l’Ordre de la Légion d’Honneur (2013).

En décembre 2014, lors de la 22ème cérémonie du Trophée des femmes en or, elle reçoit le prix de la « Femme de l’innovation 2014 ».



Maryse Vital, Déléguée générale de l’association Hermione-La Fayette

Ajouter cette session à mon agenda personnel

Reconstruire plus de 200 ans après et à l’identique un trois-mâts, chargé d’Histoire, de 1 000 tonnes et de 66 mètres de long peut sembler un chantier complètement fou. C’est pourtant l’incroyable projet dans lequel s’est lancée une poignée de bénévoles en 1992 dans la ville de Rochefort, haut lieu de la construction navale sous Louis XIV. Parmi le premier cercle des bâtisseurs de ce projet exceptionnel se trouve Maryse Vital, aujourd’hui Déléguée générale de l’association Hermione-Lafayette.

Elle s’est consacrée pendant 20 ans à faire renaître cette page de l’histoire qui unit les peuples américain et français. Aux côtés d’Erik Orsenna, Président fondateur, de Benedict Donnelly, Président depuis plus de 20 ans, de Raymond Labbé, constructeur naval malouin aujourd’hui disparu, de nombreux autres bénévoles enthousiastes, d’une petite équipe de salariés et de dizaines d’artisans elle va mobiliser des milliers d’adhérents, organiser, animer et se battre pour que ce projet se concrétise.

Pendant des années ce chantier hors du commun va nécessiter beaucoup d’engagement et de détermination. Car il faut aussi financer ce projet. Ce sont à ce jour plus de 4,2 millions de visiteurs qui ont majoritairement contribué à sa réalisation en venant visiter le chantier à Rochefort aux côtés des partenaires publics, soutiens inconditionnels du projet depuis le début : la ville de Rochefort, le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes.

Ce projet est une aventure quotidienne qui mêle contraintes techniques et organisationnelles. Chaque étape franchie ouvre une porte vers de nouveaux challenges, et ce, jusqu’à la mise à l’eau et ce fabuleux voyage vers les Etats-Unis sur les traces de La Fayette. Quand on écoute le Commandant Cariou commenter les grandes qualités de ce navire lors de la traversée de l’Atlantique en ce printemps 2015, on prend conscience que chaque étape de ce projet est une découverte et une source d’émerveillement.

C’est pour partager avec nous sa passion pour ce projet et l’engagement des nombreux artisans, salariés, bénévoles, partenaires publics et privés que nous avons été heureux d’accueillir le 7 octobre Maryse Vital. Des membres de l’équipage qui viennent de réaliser ce premier voyage aux Etats-Unis à bord de l’Hermione se sont joints également à elle pour évoquer ce voyage que nous avons eu le plaisir de partager cartographiquement avec de nombreux internautes.